Skip to Content

Scènes de navires découvertes dans le désert d'Abydos

L'équipe de l'université de Penn, dirigée par Josef Wegner continue sa fouille dans la zone de la pyramide de Sésostris III, à quelques kilomètres des temples d'Abydos, non loin des montagnes d'Abydos. Une vaste zone autour d'une tombe royale de Sésostris III a déjà permis de découvrir les tombes "royales" des rois d'une obscure dynastie locale parallèle à la fin de 13e dynastie ou de la 14e.

L'équipe a dégagé une grande "fosse" maçonnée appartenant sans doute complexe funéraire du roi Sésostris III. Cette fosse servait au stockage d'une ou plusieurs embarcations. Une partie des murs en briques est encore en place avec un enduit blanc.

Mais le plus surprenant est la présence de 120 graffits de navires. Ces navires présentent des formes différentes dont certains rappellent les bâteaux du nouvel empire (hypothèse)

En plus de cette surprenante découverte, 145 grandes poteries ont été dégagées du sable. Elles se situaient à l'entrée de la fosse. Quelques vestiges de navires en bois étaient en place. Pour le moment, les éléments et les indices manquent pour interpréter cette construction et les graffitis. Cependant, il était courant de découvrir des barques et des fosses aménagées près des tombes royales. 

La datation de ces scènes sera déterminante pour savoir si elles datent du Moyen Empire (sous le règne de Sésostris III ou après la mort du roi). Est-ce des ouvriers qui ont laissé ces traces durant les opérations de démontages de navires ou peu après la mort du roi (après les funéraires ?) ? Cette hypothèse n'est pas impossible mais étonnante car il est rare de trouver des traces aussi nombreuses d'ouvriers oeuvrant sur un chantier royal.

Les dessins ne forment un ensemble uniforme comme l'a précisé Wegner et plusieurs personnes les ont incisé dans l'enduit. Pour le chercheur, ces dessins pourraient être liés aux ouvriers qui travaillèrent à la fosse, voire à l'installation des navires. 

La fosse était-elle accessible longtemps après la mort du roi ? Cela reste à déterminer. Pour le moment, nous pouvons exclure le pélerinage à Abydos, lié au dieu Osiris, car ce n'est pas le secteur d'Abydos visité annuellement. Ces graffitis évoquent un souvenir ou un événement, reste à à le découvrir. 

Un parallèle pourrait être fait avec une construction similaire à Dahshour, toujours elle aussi de Sésostris III et découverte en 1895. Mais une nouvelle étude archéologique de cette fosse pourrait donner de précieuses informations à la découverte d'Abydos. 

Photos : Penn, par J. Wegner

Commentaires

Publier un nouveau commentaire

  • Tags HTML autorisés : <a> <b> <blockquote> <br> <cite> <code> <dd> <dl> <dt> <em> <i> <img> <li> <ol> <p> <span> <strong> <u> <ul>
    Allowed Style properties: text-align

Plus d'informations sur les options de formatage

CAPTCHA
Ceci sert à tester si vous êtes un utilisateur humain afin de contrer les robots spammeurs
                                                                              
88888888ba 888888888888 888b 88 88b d88 ad88888ba
88 "8b 88 8888b 88 888b d888 d8" "8b
88 ,8P 88 88 `8b 88 88`8b d8'88 Y8,
88aaaaaa8P' 88 88 `8b 88 88 `8b d8' 88 `Y8aaaaa,
88""""""' 88 88 `8b 88 88 `8b d8' 88 `"""""8b,
88 88 88 `8b 88 88 `8b d8' 88 `8b
88 88 88 `8888 88 `888' 88 Y8a a8P
88 88 88 `888 88 `8' 88 "Y88888P"



actualite | about seo