Skip to Content

Séthi Ier : nouvel livre

Après le Ramsès II de Claude Obsomer, la collection Les grands pharaons des éditions Pygmalion publie « Séthi Ier » de Julie Masquelier-Loorius. Qui était donc le fils de Ramsès Ier et père de Ramsès II ?

Comme l’explique l’auteur, le règne de Séthy Ier s’inscrit entre trois traditions : la tradition pharaonique du Nouvel Empire classique (typiquement les règnes de Thoutmosis III et Aménophis III), la tradition amarnienne d’Akhenaton qui perdure sous une forme ou sous une autre, notamment dans l’art et enfin la fondation de la royauté ramesside qui s’appuie sur la refondation d’Horemheb.

Plusieurs problèmes ont souvent été évoqués quand on parle de Séthy Ier : combien de temps a-t-il régné, chronologie et déroulement des différentes guerres, origine de la famille, rôle du mystérieux Méhy, association du prince royal Ramsès au pouvoir.

Cette bibliographie a l’avantage de prendre en compte les recherches les plus récentes sur les monuments et les événements du règne de Séthy Ier. Sur les différentes guerres de Séthy Ier, l’auteur expose les hypothèses récentes sur les forteresses égyptiennes au Sinaï ou sur les études de la chronologie des campagnes de la première année sans forcément trancher la question ou proposer une reconstitution d’ensemble. Sur l’importante ville de Qadesh, l’auteur ne discute pas des doutes entre la Qadesh sur l’Oronte et la Qadesh de Galilée, or, certaines représentations de la cité posent la question.

La partie militaire aurait mérité un développement plus important surtout sur l’historique supposé allant de Toutankhamon à Ramsès Ier, car la chronologie militaire n’est absolument pas fixée et l’interprétation des décors existants pose toujours problème. Les monuments sont longuement présentés, peut être un peu trop et l’histoire de l’art du règne aurait mérité une plus large place.

Nous apprécions : la lecture agréable, l’iconographie, les notes même s’ils sont encore et toujours à la fin de l’ouvrage, les nombreux monuments cités et expliqués.

Nous avons moins apprécié : des formulations parfois un peu confuses (particulièrement sur les liens familiaux sous Aÿ et les règnes suivants), une partie militaire (un peu) trop courte, des explications trop brèves de certains points (Qadesh, Méhy, la stèle l’an 400 pour ne citer qu’eux).

Au final : globalement, l’ouvrage est plutôt agréable à lire malgré des formulations parfois un peu confuses ou des inversions dans la titulature royale (cela peut arriver). L’ouvrage présente une synthèse du règne que le grand public peut lire facilement. il est sans doute plus accessible que le précédent tome de la série, Ramsès II. On peut toujours regretter l’absence de tel élément ou des événements trop peu développés mais il est difficile de trouver un juste milieu. Comme toujours en Histoire, pour aller plus loin, consultez des monographies et ouvrages spécialisés. 

Note générale : 14/20

Note du 12 février : corrections diverses (merci au commentateur anonyme pour les remarques)

Commentaires

Bonjour,Pouvez-vous me dire

Bonjour,

Pouvez-vous me dire si la tombe KV17 est détaillée dans cet ouvrage?

Merci par avance.

non pas réellement. la tombe

non pas réellement. la tombe est décrite mais si vous voulez une description détaillée, il faut voir d'autres publications

Publier un nouveau commentaire

  • Tags HTML autorisés : <a> <b> <blockquote> <br> <cite> <code> <dd> <dl> <dt> <em> <i> <img> <li> <ol> <p> <span> <strong> <u> <ul>
    Allowed Style properties: text-align

Plus d'informations sur les options de formatage

CAPTCHA
Ceci sert à tester si vous êtes un utilisateur humain afin de contrer les robots spammeurs
                                                                      
88 88 88 88 888888888888 88b d88 88
88 88 88 88 88 888b d888 88
88 88 88 88 88 88`8b d8'88 88
88 88 88 88 88 88 `8b d8' 88 88
88 88 88 88 88 88 `8b d8' 88 88
88 88 88 88 88 88 `8b d8' 88 88
Y8a. .a8P Y8a. .a8P 88 88 `888' 88 88
`"Y8888Y"' `"Y8888Y"' 88 88 `8' 88 88



actualite | about seo