Skip to Content

Deir el-Bahari : un navire trompe énormément

Les reliefs de l'expédition de Pount sont parmi les plus connus du temple d'Hatshepsout à Deir el-Bahari. Si on regarde de plus près les scènes des navires égyptiens, montrant une étape de l'expédition, il y a plusieurs problèmes et surtout une incohérence propre à la réalité que l'on veut montrer. Les deux scènes soulèvent des questions : pourquoi cette incohérence ? 

Une simple question de point de vue ? 

Dans la scène du bas : arrivée de la flotte égyptienne à Pount. Nous voyons clairement 6 navires : 5 grands et un petit s'approchant d'une rive. Ce dernier est à rames. Trois des cinq navires ont les voiles déployées. La proue est orientée au sud, donc direction du sud (= Pount).

En haut, nous voyons 5 grands navires : 2 sont en cours de chargement, 3 ont les voiles déployées. La proue pointe vers le nord. En direction de l'Egypte. 

Pis, on peut constater des différences de reproduction de la scène chez plusieurs égyptologues (Mariette, Naville, Shaw, etc.). Ce qui ne facilite pas notre compréhension ni la fiabilité des fac-similés.

Dans la scène supérieure où est l'embarcation visible en bas ? Impossible de le dire car il a été délibérement omis. Nous avons donc ici une réalité voulue. 

Comme l'indique Yves Duhoux (Des Minoens en Egypte, 2003), il faut tenter de comprendre le pourquoi du comment. Une des questions à se poser : est-ce que la flotte égyptienne pour Pount comporte-t-elle uniquement 5 navires ? Il n'est pas possible d'être totalement affirmatif car finalement, on nous montre ce que l'on veut nous montrer. Les reliefs de Pount ne sont pas là pour être précis et fidèle à la réalité. 

Les représentations de la flotte montrent une partie de la réalité : l'arrivée près d'une rive, accostage d'un équipage grâce à une petite embarcation puis chargement de 2 grands navires alors que 3 sont déjà chargés (scène du haut). Les contraintes de place ont sans doute dicté la structure des scènes. 

Nous pouvons dire que la flotte égyptienne se composait d'au moins 5 grands navires et d'au moins une petite embarcation. Selon des calculs de Yves Duhoux pour transporter les arbres à encens, cela semble cohérent avec le tonnage nécessaire pour transporter 37 arbres à encens. On peut conclure que la flotte égyptienne comportait au moins 5 grands navires mais pas plus de 7-8. Les textes accompagnant les scènes ne fournissent aucune précision sur l'importance de la flotte, comme souvent. 

 

Commentaires

Publier un nouveau commentaire

  • Tags HTML autorisés : <a> <b> <blockquote> <br> <cite> <code> <dd> <dl> <dt> <em> <i> <img> <li> <ol> <p> <span> <strong> <u> <ul>
    Allowed Style properties: text-align

Plus d'informations sur les options de formatage

CAPTCHA
Ceci sert à tester si vous êtes un utilisateur humain afin de contrer les robots spammeurs
                                                                            
888888888888 88 88 88888888ba ad88888ba 8b d8
88 88 88 88 "8b d8" "8b `8b d8'
88 88 88 88 ,8P Y8, `8b d8'
88 88aaaaaaaa88 88aaaaaa8P' `Y8aaaaa, `8b d8'
88 88""""""""88 88""""""8b, `"""""8b, `8b d8'
88 88 88 88 `8b `8b `8b d8'
88 88 88 88 a8P Y8a a8P `888'
88 88 88 88888888P" "Y88888P" `8'



actualite | about seo