Skip to Content

Exposition Toutankhamon : jusqu'à mi-septembre 2019

L’exposition événement 2019 est ouverte depuis le 23 mars 10h à la Villette (Paris). Cette grande exposition itinérante revient d’une longue tournée aux États-Unis. Elle sera visible à Paris jusqu’à mi-septembre avant de partir à Londres cet automne. C’est la dernière occasion de voir des objets originaux de la tombe de Toutankhamon avant qu’ils ne s’installent définitivement au futur Grand Musée égyptien près des pyramides de Gizeh. 

Photos : © François Tonic pour Pharaon Magazine. mars 2019

Réservez vos places

Achetez vos places sur le site internet. Vous devrez choisir une date et un horaire. Les entrées se font toutes les 30 minutes. Tous les week-ends jusqu’au 20 avril sont complets. En semaine, les matins sont souvent pris par les groupes et les écoles. Les tarifs sont de 22 euros la semaine, 24 euros le week-end. Une billetterie est disponible sur place mais sans garantie de pouvoir accéder à l’exposition. 

L’exposition est ouverte de 10h à 20h. La dernière entrée est à 18h30. Il faudra sans doute de la patience pour accéder à l’entrée et dans les salles. 

Les photos sont autorisées sans flash ni trépied.

L’exposition

L’entrée de l’exposition est assez petite, une immense photo de la vallée des rois nous accueille. Avant de pénétrer dans la première salle, un petit film, à l’intérêt limité, est projeté. À la fin, les portes, marquées au nom du roi, s’ouvrent. La mise en scène est faite à l’américaine, l’exposition est organisée par une société américaine. Il faut du suspense et une mise en scène.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le premier objet visible est la belle statue d’Amon protégeant Toutankhamon (sans sa tête). Elle vient du Musée du Louvre. 

Chaque salle est thématique et un texte explicatif est visible sur les portes d’entrée et quelques panneaux. Ils sont assez courts et rapides à lire. Chaque vitrine propose des explications générales sur les objets ou un domaine particulier. Mais elles sont situées en hauteur, ce qui n’est pas toujours facile. Les décors de la tombe sont reproduits sur les murs des salles. On verra aussi une des chaises du roi, quand il était enfant, un lit rituel et le superbe coffre en forme de cartouche. Sans oublier, deux petites barques divines et rituelles.

Les premières salles

La première salle nous met immédiatement dans l’ambiance : la nourriture pour l’au-delà, plusieurs vases et coffres en albâtre, des coffres en bois, un des gants du roi, un des jeux de senets, la version voyage. 

La salle suivante met à l’honneur un des portes-éventails du roi. L’objet est finement décoré notamment le support des plumes qui représente le roi sur son char. 

L’exposition se poursuit avec la seconde grande salle qui rassemble plusieurs objets liés à la chasse et à la guerre :

– le superbe faucon solaire qui était fixé à l’attelage des chars du roi

– des arcs et un carquois royal. Le travail de décoration est remarquable. Observez les superbes têtes en lapis aux extrémités. 

– deux boucliers votifs : l’un représente le roi sous la forme d’un sphinx, l’autre le roi massacrant les ennemis. Deux thèmes classiques de la propagande royale

– plusieurs statuettes du roi, dont le roi harponneur ou le roi sur une panthère (qui est en réalité la femme-roi qui succéda directement à Akhenaton)

– un très beau cimeterre 

 

 

 

La salle se termine par la minuscule statuette pendentif d’un roi accroupi que l’on suppose être Amenhotep III. La vedette de cette salle est incontestablement la statuette du dieu Path avec sa calotte en lapis-lazuli. Une des merveilles du trésor de Toutankhamon.

La salle du gardien

L’exposition met en valeur des objets particuliers, dans des salles dédiées, comme avec la statue du Louvre et la porte-éventail. La statue du ka du roi, statue grandeur réelle, est une des merveilles de Paris. Deux statues, ou gardiens montaient la garde devant l’entrée murée de la salle funéraire proprement dite. Lorsque Carter pénétra pour la première fois dans la tombe, il se doutait que ces statues indiquaient quelque chose…

L’intérêt de cette mise en avant est de pouvoir tourner autour et d’admirer l’ensemble du monument qui est d’une remarquable qualité. Remarquez la forme du pagne et la finesse de son décor. 

Bijoux et vase canope

L’exposition se poursuit par un de nos objets favoris du trésor de Toutankhamon : un bouchon de vase canope et un des petits sarcophages contenant un des viscères du roi. Le bouchon représente un visage royal. Aujourd’hui, nous savons que le coffre à canope et les vases furent usurpés pour Toutankhamon. Ils étaient réalisés par la femme-roi, la sœur ou demi-sœur de Toutankhamon, sans doute Méritaton. 

Remarquez l’exceptionnel travail du petit sarcophage. Malheureusement, on observe mal l’intérieur du sarcophage qui est lui aussi décoré. Les textes intérieurs portent des traces d’usurpation. 

Cette nouvelle salle nous fait rentrer dans le monde funéraire proprement dit : des colliers et bijoux posés à même la momie, les oushebti du roi, le gisant de Toutankhamon offert son ministère des finances, Maya. Un des objets incontournables, ainsi que deux oushebti de grande taille. 

Au centre de cette salle, l’ossature en or articulée qui enserrait la momie. On remarquera les sceptres et l’oiseau ba à tête humaine. Au niveau des pieds, nous avons les étuis d’or posés sur les doigts des pieds et les sandales d’or. Magnifique ensemble avec une belle présentation, le gros défaut est l’éclairage surtout quand vous voulez faire des photos, énormément de reflets de lumières. Dommage.

Toujours dans cette salle, n’oubliez pas d’aller voir le sceptre oued, sceptre sethien et les superbes sceptres royaux.

 

Découverte et histoire de Carter

La transition avec la salle suivante se fait avec le superbe calice en albâtre finement décoré au nom du roi. Avec le jeu de lumière, on se rend bien compte de l’aspect translucide de cette pierre. 

La salle suivante évoque la carrière de Carter et la découverte de la tombe. Cette partie de l’exposition comporte moins d’objets mais ils sont tous remarquables. On débute par un superbe collier aux multiples scarabées puis un coffre haut délicatement décoré. 

L’un des objets les plus importants de l’exposition est le naos d’or. Ce monument est une merveille de l’art égyptien et par la diversité des décors. À voir absolument. Dommage que les portes ne soient pas plus ouvertes pour pouvoir admirer les décors au revers de celles-ci.  

Plusieurs vitrines exposent une belle variété de bijoux, les trompettes, un sistre, deux cannes. 

L’exposition touche à sa fin. Nous terminons par la superbe statue en quartzite rouge attribuée à Toutankhamon, venant de son temple funéraire près de Médinet Habou (Louxor). 

Notre visite se termine. La boutique sera le passage obligatoire pour sortir de l’exposition. Vous trouverez des reproductions (parfois de mauvaise qualité), quelques livres. Le catalogue est disponible à 50 €. Le catalogue est intéressant mais il fait un peu fourre-tout dans sa structure de lecture et il n’y a pas de véritable liste d’objets exposés ce qui est frustrant. Et l’ouvrage mêle des objets exposés et ceux du musée du Caire ce qui peut perturber les lecteurs. Sans oublier : Zahi Hawass, sa vie, son œuvre…

Précision sur le catalogue : rien à redire sur la fabrication et les photos. Ce livre pêche par une structure manquant de cohérence. L'absence d'une liste complète des objets exposés est une lacune assez incompréhensible et la recherche d'un objet s'en retrouve fastidieuse. Les annexes abordent des sujets intéressants (recherches récentes dans la vallée des rois, les prospections dans la tombe du roi...) mais elles sont frustrantes car trop courtes. Les explications des objets sont claires et faciles à lire mais n'espéraient pas trouver des informations approfondies sur les objets. 

Par contre, nous avons été très étonnés de voir un livre du Musée du Louvre officiellement au prix de 27 € (tarif imprimé sur la couverture), vendu 50 € à l’exposition ! Ce qui n’a manqué de faire réagir des visiteurs. 

L’ambiance générale de l’exposition est plutôt agréable. La lumière d’ambiance est sombre mais les objets sont dans l’ensemble bien éclairés et présentés. Une luminosité plus forte aurait apporté encore une meilleure expérience. Les vitrines sont bien étudiées et sans trop de reflets. Quelques objets pèchent par la présentation : l’ossature de la momie qui forme un gros troupeau de visiteurs et l’éclairage par le haut donne énormément de reflets. Le petit naos a un problème d’éclairage : pas assez intense et surtout, les décors du haut manque de lumière à cause de la largeur des corniches… 

La disposition des vitrines dans les salles risque de poser un problème quand il y aura foule, car, dans certaines salles, elles sont trop proches les unes des autres. Des espaces plus grands auraient permis une meilleure circulation. 

 

 

La projection de vidéo est une bonne idée mais quand vous en avez plusieurs à quelques mètres de distance, cela ressemble plus à un chaos sonore qu’à autre chose. 

Dommage que la tombe proprement dite et le règne du roi ne soient pas mieux expliqués et présentés.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Oui il y a des panneaux comme la généalogie de Toutankhamon et l’histoire de la découverte de la tombe mais il manque la partie historique du règne et même un focus plus important sur la tombe en elle-même. 

Nous avons aimé

– la diversité des objets

– la qualité des vitrines

– l’ambiance sombre sans être trop sombre

– les salles à objet unique même si parfois ces salles sont un peu vides finalement

Nous n’avons pas aimé

– certains objets mal éclairés

– un espace pas toujours adapté à la foule

– certains vidéos manquant d’intérêt 

Commentaires

Très agacée par la multitude

Très agacée par la multitude de photographes amateurs qui monopolisent le devant des vitrines sans regarder avec leurs yeux, uniquement préoccupés à accumuler de mauvaises photos, sans aucun respect des autres visiteurs ; incontestablement, ça gâche la visite et la découverte de ces merveilles.

Merci pour les infos.Depuis,

Merci pour les infos.

Depuis, le "catalogue" est passé à 60 euros! Et je confirme qu'avec la foule, il est très difficile de circuler: comme l'exposition est aussi une machine à cash, ils ont dû monter la jauge au maximum! Prévoir 1 heure de queue quand même ( avec réservation bien sûr... ce qui est quand même... très limite) Mais quand on aime.... il paraît qu'on ne compte pas! En tout cas, eux comptent là-dessus!

Publier un nouveau commentaire

  • Tags HTML autorisés : <a> <b> <blockquote> <br> <cite> <code> <dd> <dl> <dt> <em> <i> <img> <li> <ol> <p> <span> <strong> <u> <ul>
    Allowed Style properties: text-align

Plus d'informations sur les options de formatage

CAPTCHA
Ceci sert à tester si vous êtes un utilisateur humain afin de contrer les robots spammeurs
                                                                         
88 88 888888888888 88888888ba 888888888888 88888888888
88 88 88 88 "8b 88 88
88 88 88 88 ,8P 88 88
88aaaaaaaa88 88 88aaaaaa8P' 88 88aaaaa
88""""""""88 88 88""""88' 88 88"""""
88 88 88 88 `8b 88 88
88 88 88 88 `8b 88 88
88 88 88 88 `8b 88 88



actualite | about seo