Skip to Content

Non, les extraterrestres n’ont pas construit les pyramides !

Faut-il croire le film et la série Stargate ? Les extra-terrestres ont-ils construit la pyramide de Chéops ? Les anciens Egyptiens avaient-ils inventé le laser, l’ampoule électrique et l’hélicoptère ? Quel lien avec les Atlantes ? On peut lire et voir les théories les plus « folles » sur l’ancienne Egypte. Parfois, les documentaires sont si convaincants que l’on pourrait y croire, ou tout le moins, douter… Plus la théorie paraît folle, mieux on y croit. Nous avons mené une enquête sur ces théories et idées les plus folles concernant l’Egypte des Pharaons. Bonne découverte ! 

Extrait du dossier publié dans pharaon magazine n°14 (2013)

Et les Egyptiens inventèrent l’ampoule électrique… 

Dans les cryptes du temple d’Hathor (Denderah, 60 km au Nord de Louxor), le visiteur peut observer d’étranges « ampoules » avec des serpents se tortillant à l’intérieur. Il n’en fallait pas plus pour y voir une ampoule électrique, le filament et les générateurs ou condensateurs. 

Ce décor est dans la crypte sud n°1, dans la chambre C (dernière salle, à droite). Il est dédié à Harsomtous, dieu-serpent vénéré à Denderah. Sous sa forme de serpent, c’est une divinité de la fécondité, sous sa forme de dieu-enfant, il est un dieu solaire. Le serpent (jeune), protégé dans une gangue (concombre ?), surgit d’une fleur de Lotus. Ce décor rappelle un des mythes de la Création du Monde surgissant d’un Lotus. Le serpent est aussi le premier animal de la Création. Ce décor peut être compris de deux manières : la naissance d’Harsomtous serpent, le cycle de la naissance quotidienne du soleil (Harsomtous, dieu solaire). La gangue est soutenue par le dieu Heh, le pilier Djed (= la stabilité du monde), ou les deux.

La gangue serait Nout (ou le ventre du Nout ?), la déesse du ciel. Mais serait-ce possible que ce soit une évocation du Noun ? C'est à dire l'océan primordial d'où le monde va émerger et où la première terre (la butte première) va apparaître. Le serpent surgissant serait alors le soleil naissant, à l'aube. A l'aube, le soleil est serpent (Harsomtous) puis prend différentes formes au matin, à midi et le soir. Cette gestation est fragile d'où la présence d'un protecteur, prêt à égorger les ennemis (génie à tête de grenouille, Oupouty). 

On est bien loin de l’ampoule électrique !

Sylvie Cauville, le temple de Dendera guide archéologique, IFAO, 1990

 

 

L’hélicoptère d’Abydos 

Sans doute le plus connu de la science secrète des Egyptiens, l’hélicoptère d’Abydos. Dans la 1ere salle hypostyle du temple de Séthy Ier, on peut voir une série de hiéroglyphes ressemblant à des machines modernes : un char, une soucoupe volante, un hélicoptère. 

Aucune invention extraordinaire des Egyptiens, juste des signes hiéroglyphiques qui se superposent. Les scribes de Ramsès II ont regravé un texte sur un précédent texte datant de Séthy I. C’est ce que l’on appelle un palimpseste. Palimpseste vient du grec palimpsestossignifiant « gratté de nouveau ». Le terme désigne un papyrus, un parchemin réutilisé dont le texte originel a été gratté, effacé. C’est une technique courante car le papyrus coûtait cher. Dans l’Ancienne Égypte, il arrivait parfois que des textes, des reliefs de temples ou de tombes soient modifiés ou tout simplement remplacés. Il arrive aussi que l’usure, les siècles forment des « fantômes » mais dans ce cas, on ne peut pas parler de palimpseste.

François Tonic, Les temples d’Abydos, 2010

« Le palimpseste d’Abydos », Toutankhamon Magazine n°39

Les Atlantes au temple d’Edfou, selon Platon

 

L’Egypte et l’Atlantide, une grande histoire d’amour et de toutes les théories. Les Atlantes sont venus se réfugier en Egypte après la disparition de leur île, l’Atlantide. Certains auteurs ont même voulu voir dans l’ancienne Egypte, l’Atlantide…

Pourquoi faire le lien entre les Atlantes et l’Egypte ? La faute en revient à Platon. Platon évoque l’Atlantide dans Le Timée, le Critias et l’Hermocrate. Ces livres reprennent les souvenirs de Critias le Jeune. Tout commence vers 570 av. JC, lorsque Solon, un grand politicien d’Athènes, voyage en Egypte. Dans la ville de Saïs (Delta), les prêtres lui racontent l’Histoire de l’Atlantide. Solon revient peu après à Athènes. Critias l’Ancien, neveu de Solon, écrit le récit de son oncle. Solon dit aussi avoir entendu la langue atlante, sans doute une forme de la langue égyptienne qu’il n’avait pas entendue ailleurs. Platon aura le temps d’écrire entièrement Le Timée et une partie du Critias. Le Timée raconte l’origine du monde, les fonctions de l’âme, de la physique, de la chimie. Le véritable récit sur les Atlantes se trouve dans le Critias. Platon y aborde les colonies, les rois et la destruction. 

Les « Atlantistes » pensent que le récit de l’Atlantide serait caché dans les textes de la Création gravés sur les murs du temple d’Edfou. Solon tiendrait le récit de l’Atlantide des prêtres de Saïs (Delta du Nil). Si le temple d’Edfou possède des textes relatant la Création du monde selon les Egyptiens, aucune mention de l’Atlantide n’y a jamais été découverte…

Le sphinx de Guizeh vieux de 8 000 ou 10 000 ans ?

 

Le sphinx est antédiluvien ! Il est plus vieux de 6 à 7 000 ans par rapport à la datation des archéologues ! Une civilisation existait avant celle de l’Egypte ancienne et l’unique trace serait cette statue monumentale qui représentait à l’origine la tête d’un lion et celle d’un pharaon. Les importantes rainures d’érosions seraient dues aux pluies importantes, dans cette région quand elle n’était pas encore un désert…

Les archéologues n’ont trouvé aucun objet, aucun indice sur l’existence d’une civilisation plus ancienne que celle des Egyptiens à Gizeh. La pierre dans laquelle est taillé le sphinx est un calcaire (couche géologique : formation de Mokkatam). Ce calcaire est particulièrement tendre même si des couches plus dures alternent avec les couches tendres. L’observation de la roche autour du sphinx suffit pour constater l’érosion naturelle violente de cette roche.  

Les analyses géologiques ont déterminé trois couches géologiques différentes : 

-      Couche 1 : socle rocheux et une partie de la base du sphinx. Pierre dure.

-      Couche 2 : elle alterne couches tendres et dures. Forme la majorité de la statue.

-      Couche 3 : pierre de bonne qualité et relativement dure. La tête a été sculptée dans cette couche (exceptée une partie le nez).

L’érosion du sphinx de Gizeh provient de plusieurs facteurs : le sable, le vent et la pluie. La zone des grandes pyramides était encore une zone semi-humide lorsque le sphinx fut sculpté vers 2500-2550 av. JC. Cette zone devient désertique environ 400-450 ans plus tard. Et depuis, l’érosion n’a jamais cessé. 

Très rapidement, les égyptiens, jusqu’à l’époque romaine, vont régulièrement restaurer et consolider la statue géante. Ainsi une maçonnerie protégeait le corps du sphinx. Le monument fut régulièrement ensablé jusqu’à la tête.  

Auguste Mariette va découvrir à Gizeh, une stèle, surnommée la stèle de la fille de Khéops (ou stèle de l’inventaire). Elle daterait du 7e– 6esiècle av. JC et dresse un inventaire des objets de culte d’un temple d’Isis à Gizeh. La stèle cite Khéops comme un roi qui aurait restauré le sphinx et qui aurait fondé un temple dédié à Isis. On peut supposer que plusieurs éléments sont faux pour rattacher le temple à une origine mythique et lointaine. Le sphinx fut sculpté soit sous Radjedef (fils et successeur de Chéops, 4edynastie, vers 2500-2450 av. JC), soit sous Chéphren (autre fils de Chéops). Mark Lehner (égyptologue américain fouillant à Gizeh depuis plus de 30 ans) a noté sur le texte gravé, des anachronismes des fonctions et des titres officiels rendant une datation de la stèle à l’Ancien Empire impossible. Donc, impossible d’utiliser cette stèle pour prouver que le sphinx est antérieur à Chéops !

Zahi Hawass, the secrets of the Sphinx, AUC Press, 1999 (réédition)

R. & O. Temple, the sphinx mystery, Inner Traditions Bear and Compagny, 2009

Des salles secrètes sous le Sphinx de Guizeh !  

Oui, les archéologues ont découvert aux 19e et 20e siècles deux tunnels dans et sous le Sphinx. Le premier se situe sur le dos de la bête, derrière la tête et s’enfonce dans le corps de pierre. Son exploration n’a rien fourni de significatif. Son creusement date sans doute de la 26edynastie. Le second tunnel se situe à l’arrière de l’animal, sa découverte remonte à 1926 par l’archéologue Baraize. 

 

Le tunnel s’enfonce assez profondément dans le sol rocheux. Mais il semble mener à un cul-de-sac. Une nouvelle fouille y a été menée en 1980, par Mark Lehner et Zahi Hawass. Aucune trouvaille. Il semblerait que ce tunnel date d’avant la première grande restauration (Thoutmosis IV, ou alors juste avant la pose de pierres de protection). Sa fonction reste inconnue : tunnel de voleur, projet inachevé… 

En 1987, une équipe japonaise mena une prospection géomagnétique à l’avant du Sphinx, et entre les pattes. Une masse métallique ( ?) y a été détectée à 2 ou 3 mètres de profondeur. Il n’en fallait pas plus pour parler de nouveaux tunnels ou d’une salle secrète sous le Sphinx. Mais jusqu’à présent, rien ! Et ce, malgré de nombreuses études et prospections…  

Zahi Hawass, the secrets of the Sphinx, AUC Press, 1999 (réédition)

R. & O. Temple, the sphinx mystery, Inner Traditions Bear and Compagny, 2009

Deux sphinx pour le prix d’un ! La promotion d’été de Chéops ! 

Il y a 3-4 ans, une polémique, vite oubliée, a suscité une tempête médiatique : il y aurait un 2esphinx à Gizeh, plus petit que le Grand Sphinx. Une des preuves pour les partisans de ce 2esphinx est la fameuse stèle du songe de Thoutmosis IV (le prince Thoutmosis s’endormit un jour à l’ombre du géant et le sphinx lui promit le trône d’Egypte s’il le sauvait des sables…) ainsi que des récits d’Historiens et géographes arabes du Moyen Age. 

La stèle du songe montre deux sphinx posés sur un tabernacle (à façade de palais), le pharaon faisant une offrande à chaque sphinx. Il ne s’agit pas de deux sphinx différents mais un seul et même sphinx, celui de Guizeh. Il est le dieu Harmakis (« Horus dans l’Horizon »). La stèle ne fait donc pas référence à la statue monumentale mais au dieu qu’elle représente. Les deux sphinx de la stèle sont identiques et appelés Harmakis, dans les deux légendes. L’art égyptien pratique souvent la symétrie. On remarque aussi que le pharaon fait une offrande différente :

-      à gauche : le roi offre un vase à libation

-      à droite : le roi brûle de l’encens et fait une libation (Thoutmosis IV verse un liquide)

Les socles des deux sphinx n’ont rien d’une porte vers un autre monde ou d’indications de galeries souterraines. Il s’agit d’un banal tabernacle.

Les partisans d’un second Sphinx (en briques et en pierres ?), quelque part sur la rive droite du Nil, disent que des auteurs arabes du Moyen Age (10-11 siècles) l’évoquent. La preuve absolue ! 

Problème : aucun texte égyptien ancien, aucun document gréco-romain n’évoque ce fameux second sphinx monumental du Caire ! Hérodote, Pline ou encore Strabon n’auraient pas manqué d’en parler. El-Makrizi, célèbre auteur arabe, évoque dans ses écrits le Grand Sphinx, mais aucune trace d’un second Sphinx. Al-Idrisi, Ibn Iyas évoquent bel et bien un sphinx sur la rive droite mais il est probable qu’ils évoquent les sphinx de l’ancienne Memphis (20 km au Sud du Caire) ou ceux de la grande ville d’Héliopolis (Ouest du Caire). Ces auteurs reprennent aussi des traditions orales et du folklore local. Bref, difficile d’utiliser ces écrits médiévaux pour affirmer l’existence d’un autre sphinx ! 

Traduction de la stèle du Songe : http://projetrosette.info/page.php?Id=799&TextId=164

 

Commentaires

Publier un nouveau commentaire

  • Tags HTML autorisés : <a> <b> <blockquote> <br> <cite> <code> <dd> <dl> <dt> <em> <i> <img> <li> <ol> <p> <span> <strong> <u> <ul>
    Allowed Style properties: text-align

Plus d'informations sur les options de formatage

CAPTCHA
Ceci sert à tester si vous êtes un utilisateur humain afin de contrer les robots spammeurs
                                                                            
88888888888 88b d88 ,ad8888ba, 88 88
88 888b d888 d8"' `"8b 88 88
88 88`8b d8'88 d8' 88 88
88aaaaa 88 `8b d8' 88 88 88 88
88""""" 88 `8b d8' 88 88 88888 88 88
88 88 `8b d8' 88 Y8, 88 88 88
88 88 `888' 88 Y8a. .a88 88, ,d88 88, ,d88
88888888888 88 `8' 88 `"Y88888P" "Y8888P" "Y8888P"



actualite | about seo