Skip to Content

UNE NOUVELLE TOMBE DANS LA VALLÉE DES ROIS ? KV64 ET KV65

MISE A JOUR 11 août 2009

Depuis plus de 18 mois, une équipe égyptienne explore les entrailles de la vallée des Rois, la grande nécropole royale des pharaons du Nouvel Empire, située sur la rive gauche de l’actuelle Louxor. Malgré plusieurs tranchées pour rejoindre la roche naturelle, des dizaines d’ouvriers, aucune tombe n’a pour le moment été découverte malgré l’optimisme de l’été 2008.

Il faut en effet se rappeler que l’été 2008 fut celui des rumeurs et des annonces. Zahi Hawass annonçait en conférence que deux nouvelles tombes seraient dévoilées au monde. Malheureusement, aucune nouvelle tombe n’a pour le moment été annoncée. Tout débuta par une première exploration près de la tombe de Merenptah pour mieux comprendre l’organisation de cette partie de la nécropole, jamais explorée.

Si des traces de creusement ont pu indiquer la présence d’une tombe, le verdict fut cependant rapide : rien. Cependant, l’exploration de la zone permet aujourd’hui de mettre au jour une sorte de système de drainage sans doute aménagé par les anciens Égyptiens afin d’évacuer les eaux de pluies. Rapidement, une vaste exploration du centre de la vallée va se réaliser. Il s’agit de retrouver le sol antique, passant à 5-6 mètres sous le niveau actuel du sol.

Photo prise en juillet 2009. Secteur de la tombe de Merenptah. La roche est atteinte. Aucune tombe découverte. Un système de bassin semble avoit été mis en place par les anciens égyptiens pour canaliser l'eau tombant depuis les falaisses. La fouille est arrêté pour l'été. Et les trous au centre de la vallée ont été comblés.

La théorie de l’inondation

Étonnamment, la géologie de la nécropole royale des rois du Nouvel Empire (16e-11e siècles av. J.-C.) a fait l’objet de peu d’études. Une des dernières en date est celle de l’équipe de Kent Weeks (Theban Mapping Project). Steve W. Cross mêle la géologie et l’étude la plus complète possible de l’hydrologie de la vallée des Rois, composée de ouadi, des lits asséchés, dans lesquels, périodiquement, des pluies torrentielles dévalent et déplacent d’énormes quantités de déblais. Et ce faisant, modifient les aspects de la nécropole.

La vallée se compose de deux grandes couches géologiques : une calcaire (formation thébaine) et une marneuse (formation d’Esna ou aussi appelée tefflah). La marne est très sensible à l’humidité et les pluies torrentielles favorisent son gonflement et sa déformation.

La tombe la plus célèbre fut découverte en novembre 1922. Dans la description des fouilles, Carter indique que les huttes d’ouvriers se situaient sur une masse de rochers (ou plus exactement sur du silex). Mais pour Steve, il s’agit plutôt d’une couche provenant d’une des pluies torrentielles, et non une couche « naturelle ». Cependant, la tombe fut-elle masquée à la suite d’une de ces pluies, comme Carter l’évoqua au départ de la fouille, bien que se contredisant 10 ans plus tard (1932) ? Carter finit par conclure que la tombe ne fut pas recouverte peu après sa fermeture par une inondation (faute d’indice sur le terrain) ! Cependant, notons qu’une couche provenant d’une inondation est visible au-dessus d’une première couche de déblais, qui pourrait être due aux dépôts naturels : sable, vent, etc. Mais Steve pointe du doigt un élément mal connu du public : la structure des dépôts masquant la tombe. Et cela peut modifier aussi la chronologie des deux pillages et de la refermeture de la tombe. Steve pense que la dernière fermeture (suite au deuxième pillage) eut lieu durant le règne de Aÿ et non sous Horemheb (l’étude des scellements pourrait en effet plaider pour Aÿ). À ce moment-là, sous Horemheb, l’emplacement de la tombe était sans doute déjà invisible.

Les conséquences de cette théorie sont importantes. Car pour Steve W. Cross, il pourrait y avoir une autre tombe dans le même secteur que KV55, 62 et 63. Peut-être la tombe 64 ! Steve note la raideur de la pente des collines (il écrit « ravin »). Il note aussi que la couche due à cette inondation se limite essentiellement à la zone centrale de la nécropole avec le petit éperon rocheux de la tombe 8. Pour Steve, la possible nouvelle tombe se situerait dans la partie est de la couche de l’inondation, car KV55 est située au nord, KV62, à l’ouest, KV63 au sud… Bref, reste à exploiter le coin est, ce qui n’a jamais été fait jusqu’à présent !

Quelques mois après l’annonce de la découverte de KV63, Nicholas Reeves dévoila une étude géo-radar réalisée en l’an 2000 et montrant une anomalie, justement dans la zone est ! Mais est-ce simplement un vide dans la roche (une cavité naturelle) ou la présence d’une tombe ? La localisation de la possible tombe 64 permet de la dater de la XVIIIe dynastie. Et d’après les plans de Carter, nous savons aussi que des huttes existaient sur cette section est…

Aujourd’hui, le lit rocheux est en partie visible dans ce secteur. Le service des Antiquités a demandé une nouvelle étude radar de la zone à une équipe japonaise. Résultat : l’anomalie est bien confirmée. Reste à fouiller la zone !

Et aujourd’hui ?

L’équipe égyptienne a aussi ressorti de l’oubli une analyse radar datant de 1976 mettant en lumière 9 anomalies dans les environs de la tombe de Toutankhamon et celle toute proche de Ramsès VI. Il ne faut en tirer aucune conclusion comme ce qu’on peut lire parfois sur des forums égyptologiques ou même dans la presse. Il faut tout d’abord effectuer de nouvelles analyses avec un matériel et des méthodes plus récentes. Mais il faut aussi tenir compte de la nature géologique qui rend difficile toute conclusion, car on ne peut pas faire une différence entre une anomalie naturelle (creux, cavité) et une anomalie humaine (comme une tombe).

Une des missions des archéologues égyptiens est de vérifier les différentes anomalies repérées en 2000 par Reeves. Une en particulier semble retenir l’attention des fouilleurs : l’anomalie n°5, très proche de la tombe de Toutankhamon, et qui pourrait être la future tombe 64 de la vallée des Rois. Hawass, suite aux fouilles de cette zone, s’est rendu à l’évidence, l’anomalie 5 n’était sans doute qu’une réflexion des huttes ou de la roche naturelle située à 6 mètres sous le niveau actuel ! Ensuite, l’équipe égyptienne s’intéressa à l’anomalie 2 de Reeves, près de l’actuel Rest House. Résultat : l’anomalie vient sans doute de deux failles naturelles de la roche ! Mais comme l’écrit Hawass dans son « rapport » de mission : peut-être sommes-nous proche de KV64 passant sous les chemins utilisés par les touristes. Seule l’archéologie le dira !

Les résultats

À l’heure où nous écrivons, les découvertes majeures sont :

- des huttes datant des Ramsès ;

- une grotte naturelle n’ayant visiblement jamais servi ;

- un début de puits (?) qui ne serait qu’un début de fouille dans le sol ;

- un trou dans un flanc de colline qui n’a semble-t-il rien donné de concret.

De très nombreuses poteries furent aussi découvertes ainsi que de nombreux graffitis qui n’apportent que peu d’indices sur la présence d’une tombe. De nouvelles fouilles sont en cours près des tombes de Ramsès I et Séthy I. Ces fouilles ont déjà permis de découvrir de nouvelles huttes. Début avril : ordre fut donné de détruite le rest house actuel près de la tombe de Séthy I pour aller voir ce qu’il y a en dessous. Après avoir chercher la tombe de Ramsès VIII, Zahi Hawass souhaite découvrir la tombe de Néfertiti et il espère qu’elle se trouve sous le rest house. Reste aussi à réguler le tourisme dans le centre du la vallée de rois pour éviter les embouteillages, faute de place…

Hawass chercherait aussi la tombe de la reine Tiyi, mère d’Akhenaton. Selon lui, elle se trouverait dans la vallée de l’ouest (contenant les tombes d’Amenhotep III et de Ay). Or jusqu’à preuve du contraire, Tiyi ne fut pas inhumée dans une tombe séparée mais dans celle de son mari, le roi Amenhotep III !

MISE A JOUR 26 AOÛT 2008
il y a depuis quelques semaines la plus grande confusion sur l'éventuelle tombe 64 et 65 de la vallée des rois. Hawass a fait une conférence en Angleterre il y a quelques jours où ils mentionnent KV64 et 65 sans pour autant donner trop de détails et pour le moment, aucune annonce officielle n'a été faite. Il semble bien que l'équipe égyptienne ait découvert deux entrées (????) de tombe, de puits, ou d'une cache l'une datant plutôt de l'époque ramesside et l'autre de la XVIIIe. Peu de détails, pas mal de détails assez vagues et nous ne savons pas précédement la nature des tombes : tombe inachevée, abandonnée, simple cache ? nous ne savons pas.

il faudrait sans doute attendre le reprise des fouilles annoncée pour octobre prochain ! Donc oubliez la supposée KV64 indiquée par Reeves, pour le moment !

MISE À JOUR FIN MAI 2008
un magazine allemand Mysteries Magazine vient d'annoncer la possible découverte de la tombe de Néfertiti dans la vallée des rois, dans la zone fouillée par l'équipe égyptienne (près de la tombe de Merenptah). le magazine dit que la tombe fut découverte en novembre 2007 et que les égyptiens gardent le silence.

mais en réalité aucune certitude faute d'informations. on parle d'un escalier à l'entrée mais de là dire qu'il s'agit d'une tombe amarnienne, cela peut correspondre à une tombe plus ancienne. et bien entendu, on parle de la tombe de Néfertiti !

il faut se montrer d'une très grande prudence. car le magazine est avant tout porté sur l'ésotérisme.

ATTENTION MISE À JOUR DU 7 MAI 2008
Un communiqué officiel de Zahi Hawass donne quelques nouvelles des fouilles. Dans la tombe de Séthy I, malgré des rumeurs, aucune salle inconnue n'a été découverte au bout du long tunnel situé après la salle funéraire. L'équipe égyptienne a pu dégagé des dizaines de mètres mais l'état précaire de la roche a obligé la mission archéologique a arrêter la fouille. Il faut d'abord stabiliser le tunnel.

Sur la fouille dans les environs de la tombe de Merenptah, pas d'avancée non plus. Un ancien graffiti a été retrouvé. Un sol travaillé a été découvert au sud de Merenptah mais sans savoir si une tombe se trouve là ou non et le lieu indique des bouleversements. Un autre creusement, au nord, a été découvert ainsi que des huttes d'ouvriers. Un radar doit être utilisé pour en savoir plus mais la fiabilité de cette inspection géomagnétique n'est pas fiable à 100 %.

Bref rien de bien nouveau pour le moment. Wait and see

Depuis plusieurs mois une équipe égyptienne fouille dans la zone de la tombe de Merenptah dans la vallée des rois. De nombreux rumeurs circulent sur la possible découverte d'une nouvelle tombe. Zahi Hawass n'a pas caché qu'il souhaite trouver la tombe de Ramsès VIII (inconnue) ou de Thoutmosis II (inconnue aussi), voire les deux. Cette zone de la vallée des rois est très mal connue. Une découverte est donc possible. Depuis quelques jours, on parle de plus en plus d'une découverte, une porte, un escalier. Immédiatement, les esprits imaginent la découverte de la tombe de Néfertiti comme le magazine allemand Mysteries qui l'annonce ! Mais son argumentaire ne repose sur pas grand chose, voire rien du tout, hormis la possible présence d'un escalier à l'entrée qui signifierait pour le magazine qu'il s'agit d'une tombe amarnienne. Pas vraiment, l'escalier à l'entrée est une pratique courant dans les tombes d'avant Akhenaton et même après.

Photo prise en décembre 2007, au début des fouilles près de la tombe de Merenptah

Commentaires

Publier un nouveau commentaire

  • Tags HTML autorisés : <a> <b> <blockquote> <br> <cite> <code> <dd> <dl> <dt> <em> <i> <img> <li> <ol> <p> <span> <strong> <u> <ul>
    Allowed Style properties: text-align

Plus d'informations sur les options de formatage

CAPTCHA
Ceci sert à tester si vous êtes un utilisateur humain afin de contrer les robots spammeurs
                                                                
888888888888 88 88888888ba 888b 88 8b d8
,88 88 88 "8b 8888b 88 Y8, ,8P
,88" 88 88 ,8P 88 `8b 88 Y8, ,8P
,88" 88 88aaaaaa8P' 88 `8b 88 "8aa8"
,88" 88 88""""""8b, 88 `8b 88 `88'
,88" 88 88 `8b 88 `8b 88 88
88" 88 88 a8P 88 `8888 88
888888888888 88 88888888P" 88 `888 88



actualite | about seo