Skip to Content

égypte

Thoutmosis III temple project : fin de la mission 2020

La mission espagnole du projet temple de Thoutmosis III s'est terminée.

La mission 2020 avait pour objectifs de :

- poursuite de la fouille au-delà des murs ouest et dans les magasins

- étude des momies découvertes dans les tombes du site

- étude des cartonnages de momies

- continuation de la pose d'assises en brique pour préserver les briques anciennes et pour matérialiser le plan au sol

- poursuite du travail de mise en valeur du site pour sa future ouverture.

Karnak : un relief perdu de la bataille de Qadesh et un décor à (re)dater

Rares sont les touristes qui s’attardent sur les nombreux décors militaires ornant les grands murs quand on sort de la grande salle hypostyle par la droite pour rejoindre la cour de la Cachette ou le temple de Khonsou. Et pourtant, c’est ici que les égyptologues ont (re)découvert un décor perdu de Ramsès II. 

Définition : sarcophage ou cercueil ?

En égyptologie, et dans d’autres sciences historiques, nous faisons une distinction entre cercueil et sarcophage. Décryptons la nature de ces deux objets et pourquoi une distinction est faite. Trop souvent, on confond les deux. Sarcophage est plus "vendeur" que cercueil qui rappelle trop mort la mort dans nos sociétés.

Saqqarah : 100 cercueils !

Le ministère des antiquités a dévoilé à Saqqarah une importante découverte d'une centaine de cercueils datant de la période tardive : 26e dynastie et plusieurs de la période ptolémaïque. Cette découverte s'est faite dans plusieurs puits funéraires. 

Certains responsables y voient un atelier de fabrication de cercueils mais il s'agit plus de tombes collectives que d'un atelier. Ces tombes collectives sont communes à Saqqarah. Les fouilles du Louvre avaient fait des découvertes similaires.

Fouilles au Sérapéum

Le musée du Louvre a pu rouvrir le chantier archéologique au Sérépéum. En effet, une partie de ces souterrains doivent être dégagés et consolidés. Le musée du Louvre reprend la suite de Mariette.

Le chantier a été ouvert en mars 2020 mais a du fermé rapidement au cause du Covid. L'équipe espère reprendre la fouille rapidement. Une des premières priorités est de déterminer la méthode de consolidation des souterrains (les petites galeries). 

Une autoroute trop proche des pyramides

Une polémique refait surface avec les chantiers récentes d'une grande autoroute au sud du Caire. Dans les années 1990, les autorités voulaient construire une autoroute passant près des pyramides de Gizeh et Saqqarah, à peine 3-5 km. Le projet avait été stoppé de justesse.

Mission 2020 du projet Asasif Sud

C'est une bonne nouvelle ! Une des plus importantes missions archéologiques de Louxor, South Asasif Project, a pu ouvrir le chantier début septembre ! Habituellement la mission se déroule de mai à début septembre.

La crise a bouleversé l'agenda. la mission se déroulera jusqu'à décembre 2020. Ce n'est pas le travail qui manque : poursuite des fouilles dans et autour des trois tombes de l'Asasif Sud, remontage des décors, piliers et murs. Le résultat des remontages dans la tombe de Karakhamon est spectaculaire !

Saqqarah : 13 cercueils intacts

Le ministère des antiquités a annoncé la découverte de 13 cercueils datant du 1er millénaire. Cette découverte a été faite à Saqqarah. Ils étaient déposés au fond d'un puits de 13 mètres, dans des salles latérales. Architecture assez classique de la 26e dynastie. Les cercueils sont plus ou moins en bon état.

Ce n'est pas la première fois qu'un ensemble de cercueils est découvert à Saqqarah. Le site fut largement réutilisé au 1er millénaire. 

 

 

Quelques missions archéologiques de retour

La crise du Covid19 n'est toujours pas terminée. L'Egypte rouvre timidement les frontières.

Les mission archéologiques peuvent revenir, à condition de suivre un protocole stricte, ce qui ne facilite pas le travrail de terrain. Mais la réouverture des missions est pour le moment peu nombreuse. 6 missions ont été autorisées ces derniers jours dont des missions à Alexandrie, et à sa région, et Assouan. Les missions pourront ouvrir dès août. 

Sainte Catherine d’Alexandrie : aux origines du monastère sainte Catherine

Pourquoi le monastère Sainte Catherine au Sinaï s’appelle ainsi ? Il faut remonter sans doute au 4e siècle avec une certaine Sainte Catherine d’Alexandrie. Il s’agit d’une martyre ayant vécue à Alexandrie. Elle fut une des plus célèbres saintes du début du christianisme. Selon la tradition, elle née vers 294 et meurt en 312, à Alexandrie. Elle vient d’une famille influente de la ville et reçoit une éducation de qualité. Très vite, elle se convertit à la religion chrétienne. 

Syndiquer le contenu


about seo