Skip to Content

saqqarah

Momies d'animaux à Saqqarah

Une équipe égyptienne a dévoilé la découverte de multiples momies d'animaux et des scarabées momifiés, ce qui est plutôt rare. Ces découvertes ont été réalisées à Saqqarah. La mission travaillait dans l'environnement dans la pyramide d'Ouserkaf, près de Djoser. 

La mission Leiden-Turin de Saqqarah est confirmée pour 2019

Il y a quelques jours, la mission conjointe de Leiden-Turin à Saqqarah a partagé une bonne nouvelle : la mission 2019 a été validée et confirmée. Depuis 1975, la mission de Leiden explore un immense espace au-delà de la chaussée d'Ounas.

La mission 2018 avait duré environ 6 semaines en mars et avril. La mission 2019 devrait débuter plus tôt dans l'année, sans doute janvier ou février. L'équipe espère une durée plus longue que les années précédentes. 

Une nouvelle tombe à Abousir

Article entièrement modifié suite à la publication de la mission tchéque fouillant le site d'Abousir.

La tombe d'un haut fonctionnaire de la 5e dynastie a été dégagée. Elle appartient au confident du roi et prêtre Kaires. Elle se situe près des pyramides royales de la dynastie, preuve de l'importance du personnage. Le complexe est monumental : +500 m2 avec plusieurs salles, une partie pour le culte funéraire. Cas unique, la salle funéraire est pavée de basalte, pierre normalement réservé aux constructions royales. 

Saqqarah : ouverture de la tombe de Méhou

Saqqarah propose une nouvelle tombe au public : la tombe de Méhou, datant de la 6e dynastie, sous Pépi Ier. 

La tombe fut découverte en 1940. Le monument a été aménagé et nettoyé. Elle comprend un long couloir plusieurs salles entièrement décorées. 

Saqqarah : découverte d'un atelier d'embaumement

Une mission égypto-germanique a découvert un site étonnant au coeur de Saqqarah, non loin de la pyramide d'Ounas : un atelier d'embaumement avec sans doute des caches d'embaumements. Le site date de la période saïte ou perse, vers 664-404.

La fouille a permis de découvrir de nombreux objets dont un rare masque funéraire en argent appartenant à un prêtre de Mout. A cela se rajoute des huiles de momifications, bandelettes, diverses pierres, du natron.

Les 10 découvertes 2017 en Égypte

Pharaon Magazine vous propose sa sélection des 10 annonces et découvertes pour l’année 2017. Attention : il ne s’agit pas d’un classement, les découvertes n’ont pas été classées.

Les fouilles de la mission hollandaise de Saqqarah

Depuis 40 ans, la mission de Leiden fouille un immense cimetière du Nouvel Empire, près de la pyramide d’Ounas.

Saqqarah Sud : une riche mission 2017

La mission franco-suisse de Saqqarah Sud poursuit son travail et la cadence ne faiblit pas. Suite à la découverte d'un pyramidion d'une pyramide de la reine Ankhnespepy II, les chercheurs ont analysé l'objet et la découverte d'un nouveau fragment pourrait faire dire que ce pyramidion n'appartient pas à la pyramide satellite de la reine mais plutôt à un obélisque. 

Reste à expliquer pourquoi l'obélisque a été fait en deux parties : réparation suite à une cassure ?

Un temple de Ramsès II découvert à Abousir

L'équipe tchéque fouillant le vaste site d'Abousir, au nord de Saqqarah, a fait une belle découverte : les ruines d'un temple de Ramsès II. Il semble que les vestiges se situent à cheval entre Abousir et le temple solaire d'Abou Gorob, non loin des pyramides d'Abousir. Des traces avaient été découvertes dès 2012 mais ce n'est que récemment que la fouille a repris sur le site.

Saqqarah Sud : la mission 2017 démarre fort !

La mission franco-suisse de Saqqarah Sud est sur place depuis une dizaine de jours. Une partie des équipes s'est concentrée sur le complexe funéraire de la reine Ankhnespépy II dont des sections n'étaient pas encore fouillées. Mais la zone avait été largement démontée par les carriers. Par chance, les archéologues ont récupéré de nombreux débris qui devraient permettre de connaître le programme iconographique des lieux. 

Les fouilles des petits souterrains du Serapeum de Saqqarah

Mohamed Ibrahim Ali, ancien ministre des antiquités, a présenté au Louvre sa mission archéologique au Serapeum de Saqqarah. Il revient tout d’abord sur le sens du mot serapeum qui est un mot grec et vient d’une déformation d’Osiris Apis (pour Serapis). Strabon est le premier à utiliser un terme précis pour désigner ce monument si particulier de Saqqarah. Enfin, Mariette emploie pour la première le terme actuel : Serapeum, avec le « m » à la fin.

Syndiquer le contenu


about seo