Skip to Content

Penser et représenter le monde : nouveauté chez Safran

Les éditions SAFRAN annoncent un nouvel ouvrage : penser et représenter le monde, les images relatives à la conception du monde dans l'Egypte ancienne.

Présentation : "Cet ouvrage rassemble pour la première fois les différentes images du monde tel que le concevaient les anciens Égyptiens. Pour la plupart reproduites par un dessin, elles sont décrites et étudiées avec attention, venant ainsi compléter les connaissances textuelles dont nous disposons sur le sujet. L’iconographie de chaque élément constitutif du cosmos est abordée, celle du ciel, de l’élément ou des éléments le soutenant ainsi que celle la terre. Il en est de même non seulement du Noun, qui équivaut à ce que le monde créé n’est pas, mais également des frontières qui séparent les deux univers et, de fait, qui les définissent.

L'auteur s’attache aussi à comprendre l’origine de ces représentations et à analyser leur évolution dans le temps, et précise leur nature ainsi que leur fonction, laquelle témoigne de la volonté de la part des anciens Égyptiens de maintenir le cosmos en équilibre

L’objectif de cet ouvrage est pluriel : donner au lecteur une vision d’ensemble des représentations cosmologiques de l’ancienne Égypte, l’introduire à la lecture des images, discipline qui n’en est encore qu’à ces prémices, et l’amener à réfléchir à la façon dont l’être humain pense et représente le monde dans lequel il vit.

Tout au long de leur histoire, les anciens Égyptiens ont élaboré une conception du monde d'une grande richesse. Cette pensée témoigne non seulement d'une observation attentive de leur environnement, mais aussi d'une profonde compréhension des lois inhérentes aux grands cycles naturels.

Leur perception première - celle du Nil, de la Vallée, du désert, du voyage du soleil ou de la nuit - s'est muée en une réflexion cosmologique intense basée sur la notion d'équilibre. C'est ainsi que le concept de Maât, personnifié par une déesse, se trouve au centre des croyances religieuses et de la vision du monde des anciens Égyptiens. Le monde est pensé et représenté comme étant en équilibre, un équilibre fragile et éphémère constamment menacé par les forces entropiques, un équilibre qu'il convient sans cesse de réaffirmer.

Si les dieux participent de cet effort, les hommes ne sont pas en reste, tout autant responsables, ils se doivent d'être actifs. Ce double effort, à la fois divin et humain, s'apparente à une tension nécessairement constante et inscrite dans la durée, condition sine qua non pour que le cosmos demeure viable."

Commentaires

Publier un nouveau commentaire

  • Tags HTML autorisés : <a> <b> <blockquote> <br> <cite> <code> <dd> <dl> <dt> <em> <i> <img> <li> <ol> <p> <span> <strong> <u> <ul>
    Allowed Style properties: text-align

Plus d'informations sur les options de formatage

CAPTCHA
Ceci sert à tester si vous êtes un utilisateur humain afin de contrer les robots spammeurs
                                                                                 
db 888888888888 88 88 db 88
d88b 88 88 88 d88b 88
d8'`8b 88 88 88 d8'`8b 88
d8' `8b 88 88 88 d8' `8b 88
d8YaaaaY8b 88 88 88 d8YaaaaY8b 88
d8""""""""8b 88 88 88 d8""""""""8b 88
d8' `8b 88 Y8a. .a8P d8' `8b 88, ,d88
d8' `8b 88 `"Y8888Y"' d8' `8b "Y8888P"



actualite | about seo