Skip to Content

Le tombeau de Toutankhamon en répliques

Tout est rutilant, comme lorsque le pharaon Toutankhamon a été déposé dans son tombeau. Même si l’on sait que les objets et pièces de décor ne sont que des répliques, l’exposition intitulée « Toutankhamon- Son tombeau et ses trésors » ne peut que faire plaisir à tous les passionnés d’Egypte ancienne et nourrir le goût pour l’égyptologie.


 L’exposition présente mille objets déposés dans le tombeau pour accompagner Toutankhamon dans le monde des morts. Ce jeune roi du Nouvel Empire, de la XVIIIe dynastie, fils d’Akhenaton est mort à 19 ans, après environ dix ans de règne, entre 1333 et 1323 av. J.-C. La visite donne une bonne idée de la dimension des objets puisqu’ils ont été fabriqués à l’échelle exacte. Les originaux ne pourraient pas, de toute façon, être ainsi rassemblés et exposés hors d’Egypte aujourd’hui, certains sont trop lourds ou fragiles pour voyager.

Cette exposition de répliques n’est pas la première existante mais sans doute l’une des plus ambitieuses. Un égyptologue allemand Wulf Kohl au Caire a eu l’idée de faire une reconstitution du tombeau. Une fois les budgets trouvés, il a fait œuvrer une centaine d’artisans d’ateliers égyptiens, pendant cinq ans. Deux égyptologues  allemands, Martin von Falk et Wolfgang Wettengel ont contrôlé les répliques, les ont fait retravailler au besoin, corrigé les erreurs de copies de hiéroglyphes. L’égyptologue française Florence Maruéjol apporte également sa caution scientifique, insiste sur la qualité des répliques. Il s’agit d’un travail de sculpture au plus près des originaux, réalisé d’après les croquis et les mesures notées par Howard Carter ainsi que des clichés du photographe de l’expédition Harry Burton.

Mostafa El Ezaby est sculpteur et spécialiste des techniques de l’art de l’Egypte ancienne, c’est lui qui a dirigé la fabrication des répliques. Il explique que les matériaux d’origine ont été utilisés dans la plupart des cas. Par exemple les chapelles de bois recouvertes de feuilles d’or comme les deux premiers cercueils. Faute d’or pur malgré tout, le métal utilisé pour la réplique du cercueil a été le cuivre, recouvert d’une dorure.

Découverte des salles

Alors que les autres tombes de la vallée des Rois ont été pillées dès la fin du Nouvel Empire, le tombeau de Toutankhamon a été préservée grâce à la construction de la tombe de Ramsès VI juste à côté. Pendant le chantier les déblais déversés devant l’entrée de la sépulture et les cabanes d’ouvriers construites au-dessus l’ont rendue quasiment invisible Après huit ans de recherche, le 4 novembre 1922, Howard Carter a eu la joie de découvrir l’entrée scellée comportant le sceau de Toutankhamon. L’exposition dévoile sur une scène une reconstitution d’une partie de  l’antichambre du tombeau. Les objets entassés donnent une impression d’abondance dans une tombe relativement petite. C’est ce qu’a sans doute vu Howard Carter le 26 novembre 1922 lorsqu’après avoir descendu l’escalier puis emprunté le corridor il a creusé une brèche dans le mur et observé l’intérieur à la lumière d’une bougie. Dans cette pièce on voit entre autres trois grands lits dorés à têtes de lionnes sur lesquels la momie a pu être étendue durant les rites funéraires, un trône doré, des récipients en forme d’œuf qui contenaient de la nourriture, des pièces de char de cérémonie, des statues, des coffres, des vases d’albâtre, environ sept cents objets en tout. On peut admirer ensuite les deux autres pièces principales du tombeau ; d’abord la chambre funéraire qui jouxte l’antichambre. Deux statues de la taille du pharaon (sa momie en témoigne) montaient la garde devant la porte scellée. Cette pièce n’est pas dévoilée dans l’état où elle a été découverte car elle était alors quasiment entièrement occupée par la première chapelle funéraire qui laissait à certains endroits 65 cm pour se mouvoir autour. Une animation explique la manière dont Carter a fait patiemment démonter et dégager les quatre chapelles de bois doré, emboîtées les unes dans les autres pour mieux protéger le pharaon, elles ont été réduites à quatre-vingt pièces en quatre-vingt-quatre jours. A l’intérieur se livra à la vue le sarcophage de quartzite rouge doté d’un couvercle en granit, de 600 kg. Deux palans et trois poulies ont été nécessaires pour l’ouvrir. Son couvercle soulevé puis posé à côté il a été possible de voir le premier cercueil de bois doré.

Le couvercle du deuxième cercueil avait été collé par des résines, le troisième cercueil, 110 kg  d’or massif était recouvert de fleurs séchées dont l’archéologue s’est ému. C’est seulement en octobre 1925 qu’il atteignit la momie elle-même derrière son désormais célèbre masque en or incrusté de quartz et d’obsidienne. Dans les bandelettes, 143 amulettes et bijoux (on en voit des répliques plus loin, comme des autres objets) constituaient une ultime protection. On gagne un peu plus loin la reconstitution de la chambre du trésor, adjacente de la chambre funéraire. Cette pièce abritait notamment les vases canopes contenant les viscères du roi. On pénètre ensuite dans le reste des 4500 m2 de l’exposition.

 

 La chambre funéraire écartelée

On entre bientôt dans  la chambre funéraire dont la taille réelle est de 6,35 m de long sur 4 m de large et 3,70 m de haut. Elle est ici présentée comme agrandie, les murs écartés, dans un vaste espace. Les quatre répliques en taille réelle des chapelles, normalement emboîtées les unes dans les autres autour du sarcophage, y sont alignées les unes à côté des autres. On peut ainsi en faire le tour et en observer tous les détails.

Mostafa El Ezaby explique comment les ouvriers de l’époque ont procédé pour construire le tout. Le sarcophage de quartzite rouge était placé dans la chambre funéraire, son couvercle sans doute posé à côté. Le grand cercueil a été placé à l’intérieur puis le cercueil intermédiaire et enfin celui qui contenait la momie de Toutankhamon. Ensuite les ouvriers ont construit sur place les chapelles, les unes après les autres, en assemblant différentes pièces préfabriquées. Pour preuve les marques à l’encre dessinées sur les pièces, par exemple sur les montants, indiquant les directions, sud, nord, le haut, le bas, etc. afin de guider les ouvriers dans l’assemblage des panneaux. L’emboîtement des chapelles est la règle pour les tombeaux de cette période. La grande chapelle extérieure est ici posée sur une estrade de la taille de la chambre funéraire, elle mesure elle-même cinq mètres de long, 328 cm de large et 275cm de haut. L’extérieur en cèdre doré rappelle le pavillon utilisé lors de la fête Sed, anniversaire du règne durant lequel la force vitale du roi est régénérée. Sur les faces extérieures les panneaux sont incrustés de faïences bleues et de motifs formés de deux piliers Djed dorés, symboles de stabilité et de deux nœuds d’Isis. Au sol a été posé  un agrandissement d’un dessin au crayon d’Howard Carter montrant la dimension et la disposition des différentes chapelles ainsi que des objets funéraires placés entre elles. Les deux parois latérales de la deuxième chapelle sont gravées de signes cryptés, la troisième chapelle possède un toit bombé d’un côté, à la manière des sanctuaires de Haute Egypte. Elle décrit le voyage nocturne de la barque solaire du dieu Rê. La quatrième chapelle rappelle un sanctuaire des rois de Basse Egypte. Dans le prolongement des chapelles sont posés la reproduction du grand sarcophage de 2,75 m de long sur 1,50 m de large puis les trois cercueils momiformes.

 

 Une fresque reconstituée

Le visiteur peut se promener devant les fresques en faisant le tour de cette « chambre funéraire ». Elles racontent en quelque sorte les étapes du processus des funérailles du roi. Sur le mur Est, celui qui était devant la porte de la chapelle, on voit un traineau sur lequel a été posé le cercueil momiforme trainé par des dignitaires à l’aide de cordes, jusqu’à la tombe. Cette dernière contenait en tout 5300 objets mais aucun papyrus portant des indications sur la situation historique de l’époque. Seul le mur Nord de la chapelle funéraire a permis de situer le règne de Toutankhamon car elle représente le général Aï, futur successeur de Toutankhamon, portant la peau de félin des prêtres officiants, devant la momie en Osiris. Toutankhamon est reçu par la déesse du ciel Noût puis placé devant Osiris. Sur le mur Sud, Toutankhamon déjà divinisé est près d’Anubis et d’Hathor. Ce mur, entre l’antichambre et la chambre funéraire a été percé par Howard Carter pour pouvoir pénétrer dans la chambre funéraire et une partie de la fresque a disparu. Les artisans de l’exposition l’ont reconstituée : à gauche d’Anubis qui accompagne les morts dans l’au-delà, on voit la déesse Isis et derrière elle trois autres dieux du monde souterrain.

 Des objets divers exposés

Plus loin on peut voir de près les répliques parmi lesquelles le beau char d’apparat, un trône, les coffres, des vases en albâtre, les cercueils des enfants morts nés du roi, les vases canopes, des barques sacrées, de multiples statuettes. Tous les objets sont exposés individuellement même lorsqu’ils étaient à l’origine contenus les uns dans les autres, mis dans des caisses fermées ou attachés les uns aux autres.

 

par Paule Valois

 

Exposition Toutankhamon- Son tombeau et ses trésors. Du 12 mai au 1er septembre. Paris expo, Porte de Versailles.  

 

Commentaires

Merci pour ce bel article,

Merci pour ce bel article, dommage pour les provinciaux; 

mais même si l'expo est belle, je ne monterai pas à Paris pour des répliques!

mais c'est une bonne vulgarisation cette expo.

nfr

Bonsoir c'est plus qu'une

Bonsoir

c'est plus qu'une bonne viulgarisation  moi qui a vi les vrais  c'est sublime meme si c'est vrai on n'a pas le coup au coeur sachant que c'est des repliques

mais l'approche se fait sans vitre et sans reflets  et presentaion tres bien ordonnée

il n'est pas encore trop tard

bonsoir

Publier un nouveau commentaire

  • Tags HTML autorisés : <a> <b> <blockquote> <br> <cite> <code> <dd> <dl> <dt> <em> <i> <img> <li> <ol> <p> <span> <strong> <u> <ul>
    Allowed Style properties: text-align

Plus d'informations sur les options de formatage

CAPTCHA
Ceci sert à tester si vous êtes un utilisateur humain afin de contrer les robots spammeurs
                                                                            
88888888ba ad88888ba 8b d8 88 a8P 8b d8
88 "8b d8" "8b Y8, ,8P 88 ,88' `8b d8'
88 ,8P Y8, Y8, ,8P 88 ,88" `8b d8'
88aaaaaa8P' `Y8aaaaa, "8aa8" 88,d88' `8b d8'
88""""88' `"""""8b, `88' 8888"88, `8b d8'
88 `8b `8b 88 88P Y8b `8b d8'
88 `8b Y8a a8P 88 88 "88, `888'
88 `8b "Y88888P" 88 88 Y8b `8'



actualite | about seo