Skip to Content

louxor

Chicago House : mission 2018 à Louxor et Medinet Habou

Les missions du Chicago House ont connu une riche année 2018. La mission est ouverte d’octobre à avril. La mission 2017-2018 a été la 94e saison annuelle. Trois sites sont concernés : le temple de Louxor, Médinet Habou et la tombe 107.  

Les colosses de la porte nord du temple d'Amenhotep III

Il y a quelques années, la mission du temple funéraire d'Amenhotep III, derrière les colosses de memnon, avait remonté deux colosses jadis dressés devant la porte nord du temple. 

Ces colosses ne sont pas à l'emplacement d'origine. En effet, la porte nord du temple se situe à quelques centaines de mètres de là, dans les champs.

Les colosses ont été redressés sur la zone du temple de Taousert, aujourd'hui détruit, et derrière le temple de Mérenptah.

Deir el-Médineh : les tombes dites monochromes

Dans Pharaon Magazine n°34, actuellement en kiosque, nous parlons des tombes dites monochromes. Il s'agit d'un style très particulier de certaines tombes du village de Deir el-Médineh. Ce style tranche avec le style polychrome. 

Outre les couleurs, il s'agit d'une différence visuelle très forte : des scènes plus grandes, des textes courts et peints en gros caractères, le fond des décors est simplifié. A priori, ce style est utilisé dans une chronologie restreinte. 

Infos de Louxor

Quelques informations et nouveautés à Louxor (informations pharaon magazine) :

- Karnak : l'axe secondaire est maintenant totalement ouvert du 7e au 10e pylône. Les magasins nord de Thoutmosis III sont accessibles après une longue restauration. La reconstruction des murs de la cour de la cachette se poursuivra dans les prochains mois. Le mur près du lac sacré est presque terminé. Aménagement d'une allée dallée le long du lac sacré en cours de réalisation.

La tombe de Néfertari : nouvelle publication

Nous avons le plaisir de vous annoncer la sortie de notre dernière publication : la tombe de Néfertari.

Les livres consacrés à la tombe de la grande reine ne sont pas fréquents, surtout en Français. Ce livre aborde la vallée des reines, la découverte de la tombe, les objets découverts, l'architecture, l'organisation des salles et des décors, une visite salle par salle. 

La désignation des tombes thébaines

Quand on visite la rive gauche de Louxor, nous trouvons toutes les grandes nécropoles : vallée des rois, vallées des reines, les différentes sections de Gournah, l'Asasif, Dra Abu el-Naga, etc. 

La désignation des tombes non royales se fait par TT ou Theban Tomb ou encore Tombe Thébaine. Ce système de numérotation remonte à plus d'un siècle et se fait dans l'ordre de découverte des tombes. Cette nomenclature a été reprise dans la fameuse publication Porter & Moss qui fait référence. 

TT1 correspond à la tombe de Sennedjem à Deir el-Médineh. 

Karnak : ouverture de l'axe secondaire !

Nous apprenons que l'axe seconde de Karnak, allant du 7e pylône au 10e pylône serait enfin accessible au public !

Ainsi, il est possible de voir et de comprendre l'organisation de cette partie du temple, qui rejoint le temple de Louxor, grâce à la longue allée de sphinx. Et le visiteur pourra enfin admirer les 8e, 9e et 10e pylônes. 

Le chemin d'accès a été aménagé pour faciliter les déplacements.

 

Sanctuaire principal d'Amon-Rê dans le temple de Deir el-Bahari

L'équipe polonaise oeuvre au temple d'Hatshepsout à Deir el-Bahari depuis presque 60 ans. La troisième terrasse fut l'objet de nombreuses restaurations et une ouverture au public progressive. Dernièrement, la cour solaire avait été ouverte.

Conférence sur la tombe de Néfertari : 24 mars à Bois d'Arcy

L'association d'égyptologie de Bois d'Arcy propose une conférence exceptionnelle sur la tombe de Néfertari. 

24 mars 2018 à partir de 14h. Accueil dès 13h45. 10 € de participation. 

Tous les détails sur https://www.quintonic.fr/groupes/versailles/activites/conference-egyptologie

Deir el Médineh : compte-rendu 13e rencontre égyptologique de Nîmes. Partie 3 / fin

Terminons notre compte-rendu par les conférences de l’après-midi qui portent essentiellement sur les pratiques religieuses et funéraires des artisans du village. Comme le note Hanane Gaber, c’est le français Bruyères qui va entièrement dégager le village et retrouver une documentation nombreuse. Les écrits sont des écrits non royaux et le plus souvent en hiératiques, sauf dans les décors des tombes et des temples. Le village vénère des dieux « locaux » comme Hathor, Khnoum et Satis. Les deux derniers dieux sont intéressants, car ils viennent du sud, d’Assouan.

Syndiquer le contenu


about seo