Skip to Content

En kiosque actuellement

Le village des artisans de pharaon partie 1 : la communauté des artisans de Deir el-Médineh est un monde à part. Directement sous l’autorité du vizir, les artisans creusent les tombes royales et vivent au sein d’un village étroitement surveillé. Dans ce dossier en plusieurs parties, nous parlerons de la vie quotidienne, des relations entre les familles, la religion, la mort, les violences, les vols, les jalousies et les ambitions.

L’ombre de Rê : à Amarna, des temples solaires très particuliers semblent appartenir uniquement aux femmes de la famille royale. Comment comprendre ces monuments étonnants ? Quelles pouvaient en posséder ? Quels rôles jouèrent ces temples à Amarna ? Enquête fascinante sur les Ombres de Rê.

Une dynastie royale inconnue à Abydos : les archéologues ont dégagé une dizaine de tombes appartenant à des pharaons locaux régnant depuis Abydos. Quelle est cette dynastie ? Où la placer dans la chronologie égyptienne ?

Rahotep & Nefret : ce couple de la 4e dynastie était un des plus puissants du royaume. Rahotep était fils du roi Snéfrou et jouissait d’une position sans égal. 

La destruction du Sérapéum d’Alexandrie : en 391, Alexandrie est secouée par de multiples révoltes et la destruction des temples des anciens dieux. L’un des sanctuaires les plus prestigieux d’Egypte tardive va disparaître dans le feu !

L’Egypte à Lyon : découvrez les principaux collections égyptiennes dans les musées de Lyon

Abydos : que cache la tombe de Sésostris III ? Est-ce une tombe fictive ou la véritable tombe du roi ?

Les carrières du Gebel Silsileh : Philippe Martinez continue de nous faire découvrir l’histoire de ce site. Dans cette 3e partie, l’archéologue analyse le temple dit d’Horemheb et les traces d’un premier décor que l’on a tenté de masquer.

 

Actualités

Une nécropole découverte près de Tuna el-Gebel en Moyenne Egypte

La Moyenne Egypte est une des régions les plus intéressantes pour les archéologues. Dans la région de Tuna el-Gebel, en face d'Amarna, et à 60 km au sud de Minya, une mission égyptienne a dégagé les premières tombes d'une nécropole tardive. Le ministère des antiquités parle de nombreux puits funéraires de la fin de la période pharaonique (26e dynastie et après) et du début des Ptolémée, milieu du 4e siècle donc. 

Deir el Médineh : compte-rendu 13e rencontre égyptologique de Nîmes. Partie 3 / fin

Terminons notre compte-rendu par les conférences de l’après-midi qui portent essentiellement sur les pratiques religieuses et funéraires des artisans du village. Comme le note Hanane Gaber, c’est le français Bruyères qui va entièrement dégager le village et retrouver une documentation nombreuse. Les écrits sont des écrits non royaux et le plus souvent en hiératiques, sauf dans les décors des tombes et des temples. Le village vénère des dieux « locaux » comme Hathor, Khnoum et Satis. Les deux derniers dieux sont intéressants, car ils viennent du sud, d’Assouan.

Temple de Mout à Karnak : mission 2018 du Brooklyn Museum

La mission du Brooklyn Museum au temple de Mout se déroule actuellement. C'est une des deux missions américaines sur ce vaste site. L'université Hopkins n'a plus d'activité depuis 2015 sans que l'on sache si la mission est arrêtée ou si elle va revenir. Ces dernières années, cette mission a une activité irrégulière.

La mission du Brooklyon se déroule dans le domaine de Mout et en dehors, particulièrement sur le dromos reliant Mout au temple d'Amon. L'équipe a terminé de restaurer une porte du temple datant de Thoutmosis III. Un escalier y a été aménagé pour faciliter la visite.

Fouilles à Malqatta : saison 2018

La saison 2018 à Malqatta s'est ouverte début février. Les premiers jours ont été consacrés à une inspection du site, le nettoyage des poubelles et des herbes. La mission 2018 va se concerntrer sur la reconstruction, au sol, de nombreuses salles du palais royal proprement dit et l'excacation de ce que l'on appelle le "west settlement", c'est à dire la zone ouest d'habitation qui demeure mal connue. 

Madeleine Peters-Désteract : disparition d'une grande dame de l'égyptologie

Mardi 13 février, l'association AEREA (association d'études et de recherche sur l'Egypte ancienne) fêtait son 25e anniversaire. L'association a été créée par Madeleine Peters-Désteract. 

Cet anniversaire a été assombri par la disparition de Madeleine, quelques jours avant l'événement. L'association a rendu hommage à sa présidente. Et l'émotion était présente durant toute la soirée.



by Dr. Radut